DICT.XMATIERE : Aide pour jeux de lettres, recherches, définitions, dictionnaire ...
Les mots commençant par 
Les mots finissant par 
Ledger Nano S - The secure hardware wallet
Définition du mot 
Mots en rapport avec 
Accueil

définition du mot Annexe:Prononciation/catalan

selon le Wiktionnaire

Les principes de partition syllabique du catalan sont analogues à ceux des autres langues romanes (chaque syllabe est généralement construite autour d’un noyau vocalique). Il convient de remarquer dans cette langue la faible présence des diphtongues. Notons les points suivants (l’articulation des différentes diphtongues est détaillée plus bas) :

Notes[modifier le wikicode]

Place de l’accent tonique[modifier le wikicode]

L’accent tonique a une valeur phonologique de premier ordre en catalan. Le vocalisme tonique est plus riche que le vocalisme atone, le traitement de ce dernier permettant d’opposer les grands groupes dialectaux de la langue.

Si un mot ne contient pas d'accent graphique, il est paroxyton (la syllabe tonique est l’avant-dernière) s’il est terminé par une voyelle simple, par s précédé de voyelle simple (marque de pluriel des noms et adjectifs), -en, -an ou -in (marques de troisième personne du pluriel). Les autres mots (notamment ceux terminés par une diphongue) sont oxytons (l’accent tonique tombe sur la dernière syllabe).

Une voyelle surmontée d’un accent graphique devient automatiquement tonique. On peut distinguer trois types de mots graphiquement accentués en catalan[2] :

En baléare, l’accent tonique se déplace vers le pronom dans les combinaisons du type verbe-pronom enclitique (le pronom est atone dans les autres dialectes dans ce cas).

Exemples : ...

Consonnes[modifier le wikicode]

Voyelles[modifier le wikicode]

Une caractéristique générale du catalan est l’instabilité du vocalisme atone, qui contraste avec la solidité et richesse du vocalisme tonique.

Combinaisons[modifier le wikicode]

Quelques variations[modifier le wikicode]

Articulation de a atone[modifier le wikicode]

Le groupe ui tonique[modifier le wikicode]

j et g (+ e, i)[modifier le wikicode]

o et e ouverts[modifier le wikicode]

o atone[modifier le wikicode]

Par dialecte[modifier le wikicode]

Le catalan central[modifier le wikicode]

Le valencien[modifier le wikicode]

Parmi les traits phonétiques caracatéristiques de la plus grande partie du domaine valencien, citons :

Le dialecte apitxat[modifier le wikicode]

L’apitxat ou valencien central est parlé autour de Valence. Il se caractérise par une importante simplification du système consonantique, le rapprochant de l’aragonais ou du castillan, avec lesquels il a maintenu d’importants contacts séculaires. Son vocalisme préserve néanmoins la richesse du valencien général. Ses principaux traits phonétiques sont :

Le valencien méridional[modifier le wikicode]

Ce dialecte est parlé au sud de l’apitxat et au nord de l’alicantin. La plupart de ses traits caractéristiques peuvent être retrouvés de façon variable dans d’autre zones de parler valencien, voire dans d'autres zones du domaine linguistique catalan, et à l'inverse on ne les retrouve pas systématiquement dans toutes les localités. Les principaux sont :

Le catalan nord-occidental[modifier le wikicode]

Ce dialecte est parlé en Andorre et dans la partie orientale de la Catalogne (province de Lérida et une partie de celle de Tarragone). Parmi ses caractéristiques on peut signaler :

Le roussillonnais[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Ce principe, suivi dans la prononciation standard, présente l’avantage de donner une cohérence à la graphie moderne (notamment au niveau de l’accentuation graphique) et se vérifie dans la production littéraire ancienne ; dans la réalité langagière actuelle toutefois, le principe de moindre effort articulatoire explique que u et i initiaux d’un groupe vocalique donnent souvent des semi-consonnes [w]/[j] (comme en castillan). On retrouve ces transcriptions dans certains travaux descriptifs.
  2. Borja Moll 1968, p. 45-46
  3. Cette graphie s’explique du fait que les travaux de normalisation du catalan de l’Institut d’études catalanes ont à l’origine été surtout menés en référence au catalan central. L’Académie valencienne de la langue (AVL), fondée à la fin du XXème siècle et qui a depuis mené un travail d’adaptation de la normative catalane aux spécificités du valencien, a toutefois normalisé différentes formes respectant la phonétique valencienne (dialecte occidental), autorisant ainsi la graphie é dans certains cas (la graphie traditionnelle reste toutefois largement prédominante chez les auteurs valenciens). Par exemple, la forme francés (>[fɾanˈses]) est autorisée comme variante de la forme normalisée traditionnelle francès.
  4. Valor 1999, p. 34-35
  5. Dans sa grammaire catalane appliquée au valencien, Enric Valor préconise d’articuler tg > [ddʒ], maintenant ainsi une opposition d’ordre phonologique (présente en catalan oriental) avec j/g+ e, i (> [dʒ] en valencien, >[ʒ] en catalan central). Cette articulation est néanmoins très marginale et on ne la retrouve pas dans la plupart des travaux disponibles, aussi bien descriptifs que normatifs.

Définition tirée du Wiktionnaire
Contenu disponible sous GNU Free Documentation License



Powered by php Powered by MySQL Optimized for Firefox