DICT.XMATIERE : Aide pour jeux de lettres, recherches, définitions, dictionnaire ...
Les mots commençant par 
Les mots finissant par 
Ledger Nano S - The secure hardware wallet
Définition du mot 
Mots en rapport avec 
Accueil

définition du mot blanc

selon le Wiktionnaire

blanc \blɑ̃\ masculin

  1. (Au singulier) La couleur comme celle des os, de la craie ou de l’écume entre autre. #FFFFFF
    • Le Beerenberg apparut fier et arrogant dans une brusque et étroite déchirure des nuées ; le blanc immaculé de son sommet éclairé par le soleil se détachait dans une auréole d'azur. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • La façade était peinte en blanc et les arêtes de la corniche se rehaussaient d'un filet rouge qui en accentuait le profil. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Il déboucha bientôt devant plusieurs chalets, construits en planches comme le dernier, avec chacun une sorte de véranda mal peinte en blanc, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 381 de l’éd. de 1921)
  2. (Au singulier) (Par extension) Terme générique qualifiant un des onze champs chromatiques français, couvrant les différentes variantes de la couleur blanche. #FFFFFF #FFFFD4 #FDE9E0 #FDE1B8 #F2FFFF #EFEFEF
    • Voilà que le blanc regagne la faveur et suscite la ferveur quand il se teinte de tons chauds, de jaunes, de rouges et d’orangés. — (www.sico.ca)
  3. (Au pluriel) Les couleurs de ces variantes appartenant au champ chromatique du blanc.
    • L’avantage de cette diversification est de pouvoir marier et opposer les blancs, de jouer avec les effets, et de les accorder au mieux avec les couleurs. — (Olivier Waché, Mur blanc et couleurs : comment réveiller votre intérieur article paru dans Maison Magazine de mars-avril 2011)
    • Les blancs subtils, légèrement colorés, s’annoncent prédominants en véritables leaders des courants émergents. — (www.sico.ca)
  4. (En particulier) (Peinture) (Maçonnerie) (Cuisine) Couleur ou matière blanche que les peintres, les maçons, etc., emploient pour rendre une surface blanche.
    • Blanc de plomb (sous-carbonate de plomb), de zinc (oxyde de zinc), de céruse, de lait, de perles.
    • Nuance du blanc semblable à celle du lait, des perles.
    • Broyer, peindre du blanc.
    • Une couche de blanc.
    • Blanc sale : couleur blanche dont l’apparence est terne, sans éclat.
    • Cette étoffe, ce papier sont d’un blanc sale.
    • Mets au blanc : mets accommodé à une sauce blanche.
    • Un plat de cardons, des laitues, un poulet au blanc.
  5. Silence au cours d’une conversation.
    • Seuls les poumons d'un train ou d'un bateau auraient pu lancer le cri des joies qu'avaient soulevées dans nos ventres les éclats de sa petite voix fatiguée et les halètements doux de ses blancs de parole. — (Réjean Ducharme, L'hiver de force, Gallimard, 1973, p. 85)
  6. Espace vide, sur une feuille de papier, sur un formulaire réservé pour être rempli plus tard ou intervalle sur une page.
    • Le notaire a laissé des blancs dans le contrat pour y mettre les noms des contractants et la somme dont ils conviendront.
    • Laisser beaucoup de blanc entre le titre et la matière.
    • Devancé par tous les autres clercs, il s'empara bravement d'une déclaration très difficile à rédiger et à laquelle personne n'avait voulu mordre; mais il n'avait pas encore parcouru la moitié des titres qu'il fallait analyser, que son imagination prit encore une fois la clé des champs, et lorsqu'après une heure de travail, M. Dumon vint regarder par-dessus son épaule, afin de voir comment il se tirait d'affaire, [...].
      — Tiens, s'écria le patron, vous m'avez fait l'ouvrage d'un
      blanc.
      — C'est que M. Guérin ne travaille pas comme un
      nègre, observa malicieusement le premier clerc. — (Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, Charles Guérin, G.H. Cherrier, éditeur, Montréal, 1853, I, 5, p. 74)
  7. (Par ellipse) (Œnologie) (Familier) Vin blanc ou un verre de ce vin
  8. (Cuisine) Chair cuite de la poitrine de certains oiseaux.
    • Un blanc de poulet, de dinde, de chapon, de perdrix.
  9. Colorants de couleur blanche.
    • Blanc de céruse, blanc de plomb, blanc de Troyes, blanc de bourre, etc.
  10. (Désuet) Linge de fil ou de coton blanc.
    • Magasin, vente de blanc.
  11. (Botanique) Nom vulgaire de certains champignons parasites (Oïdium) produisant des taches blanches à la surface des plantes, ainsi qu'à la maladie elle-même.
  12. (Vieilli) Anciennement, petite monnaie qui valait cinq deniers.
  13. Albumen, ellipse de blanc d’œuf.
    • Battre les blancs en neige.
  14. (Par métonymie) Correcteur liquide.
  15. (Figuré) Par exagération, extrême opposé à noir
    • Si vous lui dites blanc, il répondra noir, il se plaît à contredire.
  16. (Par ellipse) Blanc de fard : sorte de fard, de cosmétique qui fait paraître la peau blanche.
    • Cette femme met du blanc, a du blanc.
  17. (Agriculture) Maladie de végétaux caractérisée par des moisissures.
  18. (Sport) Partie d’une cible la plus rapprochée du centre, partie qui est peinte en blanc.
    • Tirer au blanc.
    • Donner, mettre dans le blanc.
    • Tirer de but en blanc.
  19. (Militaire) Interruption périodique et très brève d’une émission de brouillage afin de contrôler l’émission de l’adversaire pour suivre ses variations de fréquence ou interrompre le brouillage en temps voulu.

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

→ voir blanc d’œuf

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin blanc
\blɑ̃\

blancs
\blɑ̃\
Féminin blanche
\blɑ̃ʃ\
blanches
\blɑ̃ʃ\

blanc \blɑ̃\ masculin

  1. Personne dont la peau est claire, par opposition à noir, jaune, peau-rouge, etc.
    • Il n’y a point ici de blancs et il n’y a point de noirs ; il y a des Africains du Nord, tous coiffés de la chéchia. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le long des boutiques éclairées, des ombres se succédaient sans hâte. Il y avait des nègres, quelques Chinois, des blancs. Tous reluquaient les filles. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 41)
    • Comme le montre une étude récente, pendant longtemps, aux États-Unis, les immigrés juifs, irlandais ou italiens ne furent pas considérés comme "blancs". C'est seulement une fois intégrés économiquement et culturellement à la bourgeoisie américaine qu'ils devinrent, dans l'imaginaire américain, "blancs". — (Paul Klein, La reine d'Angleterre et autres fictions, Charlie Hebdo, 7 janvier 2015)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux-francique *blank.

Adjectif [modifier le wikicode]

Nombre Cas Masculin Féminin Neutre
Singulier Sujet blans blanche blanc
Régime blanc
Pluriel Sujet blanc blanches
Régime blans

blanc \blãnk\

  1. Blanc.

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Cas sujet blans blanc
Cas régime blanc blans

blanc \blãnk\

  1. Blanc.

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux-francique *blank.

Adjectif [modifier le wikicode]

blanc

  1. Blanc.

Variantes[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

blanc masculin

  1. Blanc, sorte de monnaie.

Références[modifier le wikicode]

Catalan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux-francique *blank.

Adjectif [modifier le wikicode]

blanc

  1. Blanc.

Nom commun [modifier le wikicode]

blanc

  1. But, dessein.

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Occitan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l'ancien occitan blanc.

Adjectif [modifier le wikicode]

blanc (graphie normalisée)

  1. Blanc.

Nom commun [modifier le wikicode]

blanc (graphie normalisée)

  1. Blanc.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • « blanc », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage

  • Définition tirée du Wiktionnaire
    Contenu disponible sous GNU Free Documentation License

    Voir aussi la conjugaison du verbe blanc à tout les temps et tous les modes.



    Powered by php Powered by MySQL Optimized for Firefox