DICT.XMATIERE : Aide pour jeux de lettres, recherches, définitions, dictionnaire ...
Les mots commençant par 
Les mots finissant par 
Définition du mot 
Mots en rapport avec 
Accueil

définition du mot philosophie

selon le Wiktionnaire

Étymologie

Du grec ancien φιλοσοφία (philosophia) composé de φιʎειν, philein (« aimer ») et sophia (« sagesse », « savoir », « connaissance »), donc littéralement « l'amour de la sagesse ».

Nom commun

Singulier Pluriel
philosophie
/fi.lɔ.zɔ.fi/
philosophies
/fi.lɔ.zɔ.fi/

philosophie /fi.lɔ.zɔ.fi/ féminin

  1. Recherche et étude des principes de la pensée, de la connaissance de la réalité, et des finalités de l’action humaine.
    Étudier la philosophie.
    Les principes de la philosophie.
    Enseigner la philosophie.
    Agiter des questions de philosophie.
  2. Doctrine, système.
    La philosophie des platoniciens, des péripatéticiens, des épicuriens, des stoïciens, etc.
    La philosophie de Platon, d’Aristote.
    La philosophie de Descartes, de Gassendi, de Newton.
    La philosophie scolastique.
    La philosophie du dix-huitième siècle.
    La philosophie ancienne.
    La philosophie moderne. Par extension,
    La philosophie de Molière, de Corneille, d’Alfred de Vigny.
  3. Système d’idées générales que l’on cherche à dégager de l’étude d’une science, d’un art.
    Il y a une philosophie de la chimie, une philosophie de la physique.
    La philosophie de l’histoire, Les faits historiques considérés dans leur généralité et leur enchaînement.
  4. Ouvrage composé sur une science ou un art en particulier et en renfermant les vérités premières, les principes fondamentaux.
    La philosophie de la botanique.
    La philosophie de la chimie.
    La philosophie de l’art de la guerre.
  5. Enseignement portant sur la philosophie en général au lycée (France) ou au cégep (Québec).
    Faire son cours de philosophie.
    Professeur de philosophie.
    Traité de philosophie.
    Questions, interrogations de philosophie.
  6. Classe où se fait cet enseignement.
    Faire sa philosophie.
    Être en philosophie.
  7. Sorte de fermeté et élévation d’esprit par laquelle on se met au-dessus des intérêts individuels, des accidents de la vie et des fausses opinions du vulgaire.
    Il n’y a point de philosophie à l’épreuve d’un événement si cruel.
    Il méprise par philosophie les honneurs que recherchent la plupart des hommes.
    Il apprit avec beaucoup de philosophie la nouvelle de la perte de sa fortune.
    Voilà de quoi exercer sa philosophie.
    Il a montré beaucoup de philosophie dans cette circonstance.
  8. « philosophie naturelle » se dit aussi d’un certain caractère naturel de raison, de modération et de force d’âme.
    Cet homme n’a point reçu d’éducation, mais il est doué d’une sorte de philosophie naturelle.
  9. (Par extension) Ligne de pensée qu’on se fixe pour la conduite de la vie.
    Sa philosophie consiste à ne se tourmenter de rien.
    Jouir du présent sans s’occuper de l’avenir, voilà sa philosophie.
    Il mène une vie douce et tranquille; c’est le fruit, le résultat de sa philosophie.
    Savoir se contenter de peu, c’est la bonne philosophie.
    Ma philosophie est de rester courtois en toutes circonstances.

Apparentés étymologiques

Dérivés

Traductions

   

Prononciation

Voir aussi

Références

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de l’Académie française (8e édition, 1932-1935), mais l’article a pu être modifié depuis.

Langue des signes française

philosophie : philosophie


Définition tirée du Wiktionnaire
Contenu disponible sous GNU Free Documentation License

Voir aussi la conjugaison du verbe philosophie à tout les temps et tous les modes.



Powered by php Powered by MySQL Optimized for Firefox